Les huits Immortels

Huits Dieux et Déesses se font la guerre pour savoir qui est le plus fort...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Confrérie de la Rose Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeve
°Sorcière° ¦Eau¦
°Sorcière° ¦Eau¦
avatar

Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 28
Votre Dieu/Déesse : Anna
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: La Confrérie de la Rose Blanche   Ven 29 Déc 2006 - 20:49

(Premier topic de la Confrérie !!!)

Maeve se tenait pour la première fois sur le place de son domaine : la Grotte sous-marine. C’est quand elle était petite que Maeve avait connue par un malheureux hasard cette vaste grotte d’améthystes.. Éloigné de la berge et protégé par les récif de coraux, cette cachette était l’endroit parfait pour le repère de la contre guilde. Il avait fallut longtemps à Mae pour retrouver cet havre de paix qui avait été sa cachette favorite alors qu’elle était petite. La grotte se trouvait à une profondeur inquiétante, qui, pour une personne qui ne savait pas respirer sous l’eau, était totalement inaccessible. La jeune femme regarda autour d’elle. Le sol était brillant d’humidité. Les murs polis par le passage de l’eau reflétaient les couleurs chatoyantes des améthystes violettes qui était accroché ici et là, au plafond et sur les murs, scellé par des milliers d’années de transformation avant d’être emprisonné d’une facon permanente dans cette bulle d’air. La pièce était vaste, de quoi contenir une cinquantaine de personnes. Elle était jointe par une autre pièce plus petite mais plus belle encore. L’air à l’intérieur de la grotte était salé, parfumé par l’eau de la mer qui offrait un vaste petit étant d’eau turquoise à la droite de la pièce, la seule entrée, et la seule issue.

Maeve respira un grand coup en songeant à tout ce que ce lieu représentait pour elle. C’était, certes, le meilleur endroit pour le cartient général de la Confrérie de la Rose Blanche mais cela impliquait de venir souvent en ces lieux et de subir sans cesse les souvenirs.

C’est alors que Maeve se revit, plus jeune, vraiment plus jeune et train de descendre au fond de l’océan, tenant la main d’Ellana, comme on tenait à une boué de sauvetage. Sa mère adoptive l’avait conduit ici tard la nuit. Mae avait eu beau lui demandait où ils allaient, la jeune femme était resté muette. C’est ainsi donc que Maeve s’était retrouvé entraîné dans le fond de l’eau par celle qui avait toute sa confiance. Ellana la conduisait toujours plus profondément dans l’océan. C’est alors que Maeve commença à douter de sa mère, pour la première fois. La petite fille avait d’abord eu peur de manqué d’air mais il semblait que ses poumons étaient capables, pour une fois de fonctionner sans oxygène. C’est alors, qu’Ellena la fit franchir un tas de rochers entremêlé puis, elle bifurqua à droite, toute était sombre autour d’elles et Mae ne distinguait plus le fond de l’eau de la surface. Alors que Maeve était totalement désorienté Ellana, elle, savait parfaitement où elles se trouvaient. Elle referma encore plus sa prise sur la main de sa fille d’adoption, puis la guida lentement vers le hauts. En vie, mais étourdies, elles débouchèrent finalement dans une vaste pièce violette. Ellena se releva la première et sortie de l’eau. Elle prit dans ses bras sa fille et l’extirpa de l’eau pour l’asseoir sur une stalagmite arrondit.

- Maeve écoute moi … C’est très important !
- Mais quoi donc ? Qu’est-ce qui est si important ? Pourquoi est-ce que tu m’as emmené ici, c’est …
- Chuuuuuuuut !!!! Soit patiente ma fille, je vais t’expliquer …

Ellana prit une grande respiration et serra sa fille contre elle. La pièce était sombre et froide, Maeve grolottait dans les bras de sa mère, qui elle, tremblait, mais pas seulement de froid. Au grand plaisir de sa fille, Ellana fit apparaître une douce lumière grâce à un sort qu’elle jeta. C’est alors que la pièce s’illumina et que Maeve vit la beauté des lieux.
- Wow ! C’est beau !!! J’adore la couleur de ses pierres là-bas, dit la fillette.

Elle désignait du doigt les améthystes qui sortait des murs, majestueuses dans leurs couleurs violettes qui reflétait leurs beauté sur les murs, le planché et le plafonds.

Ellena l’interrompit, planta son regard dans le sien. La flamme de plaisir qui dansait dans ses yeux avait disparue. Elle était plus sérieuse qu’elle ne lavait jamais été. Voyant cela, Maeve se retourna vers elle, un peu craintive face à ce qu’allait lui dire sa mère.

- Maeve, tu es en danger. Je t’ai emmené ici pour te protégé. Tu seras en sécurité, seulement il ne faut pas que tu quittes la grotte. Je doit partir rapidement d’ici, pour ne pas te causer encore plus d’ennuie.
- Mais qui m’en veux maman ?
- Des êtres méchants, très méchant.
- Ça ne répond guère à ma question !
- Je ne peu pas te le dire …
- Voyons maman tu sais bien que je n’ai peur de rien !!!

La fillette lui envoya un énorme sourire.

- Je le sais bien ma fille, mais c’est gens la sont beaucoup trop fort pour toi, du moins pour le moment.

Maeve savait quand il ne fallait pas insisté mais la curiosité l’emporta.

- Et les méchants, est-ce qu’ils sont trop fort pour toi ?

Sa seule réponse fut un silence.

- Dit le maman …
- La vie est parfois difficile et de long chemin remplient d’épines nous attendent.
- Dit le …
- Je ne suis pas plus forte que personne chérie, par contre, s’il faut me battre, je le ferai en pensant à toi. Il faut que tu me promettes quelque chose …
- Quoi ?
- Tu est une grande fille, tu ne pleura pas si …
- Pleuré pourquoi ? Tu sais bien que je ne pleure jamais !

La fillette lui lança un regard buté qui fila un mince sourire sur les lèvres d’Ellana.

- Fait seulement promettre …

Maeve lui lança un regard étonné, sa mère, d’ordinaire disait qu’il ne fallait jamais dire des promesses à la légère et elle incitait souvent sa fille à ne pas faire de serment.

- Si jamais je ne reviens pas …
- Pourquoi ne reviendrais-tu pas ??? Tu pars ???
- Je dois suivre mon destin, et mon chemin, le mien arrivera bientôt à son bout, mais le tien ne fait que commencé. Tu doit resté ici, tu trouveras dans un coin des vivres et de quoi te réchauffé. Tu dois rester ici, et tu dois me le promettre.
- Mais, chuchota la petite Maeve, pourquoi ?
- Promet-le !

La voix habituellement calme de Ellana, était devenue rigide, inflexible.

- Je ne veux pas, non ! JE NE VEUX PAS QUE TU PARTES !!!
- Mais il le faut ma fille, tu dois resté ici, pour poursuivre ton chemin

Maeve éclata en sanglot.

Ellana prit une dernière fois sa fille dans ses bras, humant son odeur, caressant ses cheveux violets puis jeta son regard d’acier dans celui violet de sa fille.

- Je veux que tu attendes ici pendant deux jours, le temps que tout ce calme, puis, tu t’enfuiras, loin … très loin.
- Mais je ne connais personnes …
- J’ai confiance en toi, tu es une grande fille. Tu vas resté ici … 2 jours … j’ai ta parole ?
- Mais c’est long 2 jours …
- J’ai ta parole ?
- Oui … Dit, tu reviendras ?
- Je ne sais pas ma chérie, mais saches que je serais toujours dans ton cœur.

Ellana se leva, puis lentement se dirigea vers l’entrée de la grotte.

Elle se retourna pour jeter un dernier regard à sa fille.

- Je t’aime ma chérie …
- Moi aussi je t’aime maman …

Et Ellena disparut dans le fond de l’eau.

- MAMAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C’est ainsi que Maeve passa deux jour comme prévue dans la grotte, retenant ses larmes. Elle ne revit jamais Ellana.


Maeve ressurgit soudainement de ses pensés. Elle chassa le souvenir comme on sache une mouche. C’était vrai, c’était ici qu’elle avait vue pour la dernière fois sa mère. Elle remarqua que le Sort qu’avait lancé sa mère 10 ans plus tôt fonctionnait encore. La lumière brillait toujours, apparaissant de nul par mais aussi brillante qu’il y a 10 ans.

Maeve songea qu’elle avait tenu sa promesse et qu’elle n’avait pas pleuré la disparition de sa mère. Jamais elle n’avait retrouvé les assassins et sa vengeance était toujours là, enfuie quelques parts dans son cœur. Une larmes ne pu s’empêché de perlé au coin de son œil et de coulé, lentement, sur sa joue, comme une promesse.

Elle arpenta la pièce, frôlant les murs, levant les yeux vers le plafond remplie de stalactites. La grotte était sure à cent pour cent. Parfaitement camouflé dans les profondeurs, trouvable que par ceux qui save déjà ou elle se trouve. Par vol d’oiseau au dessus de l’eau, la grotte étant trop en profondeur, elle ne se distingue pas. Un seul problème s’affichait par contre, un humain normal ne pourrait pas tenir sa respiration suffisamment longtemps pour entrer dans la grotte, ce qui était en fait, une qualité et un défaut. C’est alors que Maeve eut l’idée de demandé au Maître du Ciel le pouvoir de respirer sous l’eau pour ses confrères de la Contre-Guilde. Voila, le problème était réglé, elle savait maintenant comment faire entré ses sujets dans la grotte sous-marine. Alors, il ne lui restait plus qu’a préparé les lieux. Elle fit la liste des personnes qui appartenant maintenant à la Confrérie de la Rose Blanche. Certains avaient fait leur preuve, d’autre venait à venir …

Il y avait d’abord Kotorie Hana, elle se démarquait par son pouvoir de guérison. Maeve la savait gentille et calme. Son aide serait précieuse grâce à son pouvoir de guérir, mais aussi grâce à son pouvoir de se confondre dans la nature.

Venait ensuite Elfie, cette fille au tempérament changeant qui avait faillit mourir lors d’une attaque de la Guilde du Faucon noir. Son pouvoir sur la lumière était plutôt simple, mais son sens aigue de l’invisible lui apportait parfois des vision qui pouvait se trouvé très utile. Également, son sens des armes et son maniement du sabre étaient un atout pour la confrérie.

Maeve avait réussit à convaincre Noeh d’entré dans la Confrérie. Le fait qu’il soit inculte de la guerre et du monde ne l’avantageait pas, mais ses pouvoirs (illusions et température) était un atout important lors de combat ou d’embuscade. Il était aussi un elfe, ce qui aiguisait ses sens. Mais Maeve songea qu’il serait mieux en embuscade qu’en combat rapproché. Mais Maeve n’en savait rien, il fallait que Noeh fasse ses preuves et elle ne les ferait pas pour lui.

Esteban Syen était également dans la Confrérie. Il était un sorcier, ce qui était important dans la confrérie. Il était certes meilleur pour lancer des sort à distance mais Maeve savait pourtant qu’il n’était pas mauvais au corps à corps. Lui aussi avait fait ses preuves. Et il semble aussi que c’est grave à lui si Elfie est encore en vie aujourd’hui. Esteban possédait également le pouvoir de lire dans les pensé et celui de contrôlé le vent.

Il y avait ensuite Loïc, un jeune guerrier un peu perdu que l’on n’avait pas vu depuis un bon bout de temps dans le coin. Il était secondé par son renard Liam. Son pouvoir de faire des tremblement de terre était intéressent, il possédait aussi le pouvoir de lire dans les pensé. Maeve le savait armer d’un sabre mais avait hâte de savoir s’il pouvait s’en servir.

Yohanna était une recrue prometteuse. Ses pouvoirs (invisibilité et traversé la matière) la rendait la parfaite espionne. Maeve la savait aussi bonne en combat rapproché. Sa discrétion l’aide mais sa curiosité pourra s’avéré un défaut s’il fallait qu’elle veuille en savoir trop. Son sens de l’amitié était remarquable et forçait Maeve à avoir confiance en elle. Pour vue qu’elle ai raison d’agir ainsi.

Il y avait également d’autres personnes. Mais ceux nommé plus hauts faisaient partie de ses hommes de mains. Le autres avait beau se révélé des guerriers remarquable, leur motivation laissait à désirer.

Maeve eu un sourire. Enfin, la confréri trouverait des adversaire digne de se nom. La Confrérie de la Rose Blanche était prête. La guerre pouvait commencé. Silencieusement, Maeve se promit de respecté le but de la Contre-Guilde : Essayé de mettre hors de combat la Guilde du Faucon Noir, et cela, en utilisant la force que lorsque c’était nécessaire. Le but premier était de protégé les habitants du bien comme du mal. Cette guerre n’était pas celle des Dieu et Déesse et la Confrérie devait les interdire d’y participé pour ne pas créer entre cela d’autre mini guerre et que cela finissent en guerre mondiale.

Mais Maeve ne se faisait pas d’illusion, elle s’aventurait dans un terrain glissant. Elle savait que malgré ses bonnes intentions, ça donnait le même résultat : la mort. La confrérie n’était pas plus bonne que la guilde par ses actions, non car c’était les mêmes que les assassins de la guilde. Les motivations étaient différentes. Heureusement …

Mais la confrérie était après tout, quand même des assassins, mais sa, Maeve préférait ne pas y pensé.

C’est en sortant de la grotte que Maeve sourit.

*La guerre est commencé, enfin, les activité de La Guilde du Faucon Noir vont trouvé cesse, ils vont nous trouvé, nous serons la pour leur barré la route.*

(La guerre est enfin déclarée ! C’était le premier topic de la Confrérie de la Rose Blanche et sûrement pas le dernier !!!)
(Le fun va bientôt commencer !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Confrérie de la Rose Blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» La confrérie
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les huits Immortels :: Les royaumes D'Arana :: Les terres neutres :: La grotte sous-marrine-
Sauter vers: